Les énergies renouvelables sur le site de Zaluaga

En marge de sa mission de gestion des déchets ménagers, Bizi Garbia s’est fixé comme objectif de réduire son « empreinte écologique » et d’améliorer son Bilan Carbone, grâce à 2 pistes principales : Le développement des énergies renouvelables et l’éco amélioration de la flotte de véhicules.


 

Valorisation énergétique du biogaz

Le biogaz est produit par la dégradation de la matière organique (animale et végétale) contenue dans les déchets.
Il se compose essentiellement d’un mélange de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2).
Avec l’installation, en 2014, par la société Bioval, concessionnaire du Syndicat pour 15 ans, de l’Unité de Valorisation Energétique, le biogaz est converti en électricité et injecté au réseau de distribution ERDF.
Elle permet aussi au Syndicat de répondre aux exigences environnementales (réduction des gaz à effet de serre, production d’énergie verte…)
Les générateurs d’électricité sont des moteurs à combustion d’une puissance unitaire de 300 KWe (3 à 6 unités) et 7 micro turbines d’une puissance unitaire de 30KWe. Ces générateurs sont spécialement conçus pour brûler des gaz de faible pouvoir calorifique tel que le biogaz. La centrale fournira jusqu’à  17 000 MW/heure d’électricité par an, soit la consommation moyenne de 1600 foyers. En parallèle,
la chaleur des gaz d’échappement des moteurs est récupérée sous forme d’eau chaude à 90°C. Cette énergie est utilisée dans l’unité de traitement des « lixiviats » (Evapo. concentrateur). En cas d’indisponibilité totale ou partielle de la centrale (défaut de fonctionnement de l’installation ou des générateurs, défaut électrique etc…), le biogaz est utilisé pour faire fonctionner une chaudière qui continuera d’alimenter les installations de traitement des « lixiviats ». Dans ce cas de figure ou autre cas d’urgence, le biogaz non consommé est éliminé par une torchère.


L’huile végétale pure

A partir du début 2008 Bizi Garbia a initié et étudié le projet de produire localement et d’utiliser de l’Huile Végétale Pure (H.V.P) de tournesol, comme carburant de substitution pour une partie de la consommation de ses véhicules de collecte (30 %). Depuis le printemps 2010, un groupe d’agriculteurs locaux rassemblé au sein d’une structure coopérative (« Nouste Ekilili »), constitue un pôle de production capable de fournir les 30.000L par an, nécessaires au Syndicat Bizi Garbia.L’Huile Végétale Pure Carburant Carburant: le seul vrai biocarburant » ! (eu égard à sa définition légale : Directive Européenne 2003/30). De plus, l’HVP est le carburant qui par ses caractéristiques et son mode de production, a le bilan énergétique le plus optimal et de loin, puisqu’il permet d’obtenir 6 fois plus d’énergie qu’il n’en faut pour le produire !La production d’HVP contribue à l’alimentation animale et humaine La production d’huile issue du pressage à froid du tournesol, permet de produire outre 30% d’huile, 70% de « tourteau » utilisé dans l’alimentation animale comme apport protéique. Cette production permet d’améliorer l’autosuffisance locale dans ce domaine, ce qui permet de réduire voire d’éviter l’importation de « tourteau » de soja (souvent « transgénique » par ailleurs) provenant la plupart du temps des Etats Unis ou du Brésil.


La modernisation continue du parc de véhicules

Depuis la prise en charge de la compétence collecte par le Syndicat en 2005, neuf véhicules neufs ont permis de remplacer progressivement les véhicules les plus anciens et de mettre en place un renouvellement permanent.Pour mémoire la flotte se compose de 13 véhicules : 10 en service actif et 3 en remplacement.Cet effort constant garantit le maintien d’un bon taux de disponibilité des véhicules, la réduction des coûts de gros entretien et de la consommation ainsi qu’une nette amélioration de la flotte en termes de pollution et d’émissions de GES, dont, par ailleurs, la réglementation sera à nouveau renforcée avec l’entrée en vigueur en 2015 de la nouvelle norme « EURO 6 ».

Les commentaires sont fermés.